19
avril - 2014
Samedi

Djibouti77

La voix du peuple

CDU : l’alternance ou le strapontin

Posted by Tossane On octobre - 31 - 2012

Le gouvernement vient d’autoriser la création d’un nouveau parti appelé Centre des Démocrates Unifiés (CDU). L’autorisation gouvernementale reste une anomalie dans ce pays. La loi exige la libre création de parti politique, mais le gouvernement, sous prétexte d’assurer des formalités administratives , l’a transformée en un véritable acte soumis à sa libre discrétion. Et pour preuve, la constitution de parti initiée par RADD, le tombeur de l’UMP aux élections locales, n’a pas connu le même aussi heureux dénouement. Selon des sources bien informées, le ministre de l’intérieur traine encore la délivrance du récépissé définitif sous le fallacieux argument d’étudier le dossier. Le délai de 10 jours qui lui est accordé pour l’examen de dossier s’est expiré depuis longtemps. La peur au ventre, il semblerait qu’il aurait reçu des instructions pour soumettre les parrains signataires  à des enquêtes de moralité dans le but d’empêcher RADD de participer aux prochaines élections législatives de février 2013. Le pays gagnerait en crédibilité en confiant l’appréciation de la régularité de la création des partis politiques à un organe indépendant ou à la justice dans le cadre d’un contrôle comparable à celui qui est exercé à la demande de l’administration, sur les actes des collectivités locales. En tout cas, il y’a péril en la demeure et la dérive autoritaire de l’administration  limitant la règle de la libre création de partis politiques nécessite un sérieux amendement  en faveur de la bonne gouvernance.

Mais en attendant l’énigme CDU, qui a traversé les mailles du filet, mérite un coup de projecteur pour cerner sa raison d’être : une action pour l’avènement d’une alternance du pouvoir à Djibouti ou un statut d’allié au RPP avec en prime un ou deux strapontins à la clef ?

Parmi  les éléments apparents qui permettraient de mieux identifier cet inconnu, on distingue que le parti est fondé par un ancien indépendantiste du nom de Omar Elmi Kaireh connu par les djiboutiens  pour sa bravoure. Ce parti qui compte en son sein de nombreux membres de sa tribu et quelques anciens retraités, vient d’organiser son congrès au Sheraton Hôtel à l’image des partis affiliés à l’UMP . Selon les déclarations du chef du parti, le CDU n’appartient ni à la majorité, ni à l’opposition et il se définit comme un parti du centre. On décèle dans son propos une confusion entre l’ idéologique du parti et la position politique du parti par rapport à la majorité au pouvoir. Naturellement, ailleurs, la corrélation existe. Le soutien ou l’opposition à la majorité au pouvoir se décide en fonction de l’appartenance idéologique du parti mais ici cette réalité ne se vérifie pas. La notion de centre définit donc un positionnement idéologique et elle ne traduit pas le statut d’un parti par rapport à la majorité qui gouverne. On parle de centre gauche pour désigner des socialistes modérés ou des socio-démocrates. Parallèlement il existe le centre droite qui regroupe des libéraux modérés ou des chrétiens libéraux. A la lumière de ces explications, la notion de centre ne peut pas être utilisée pour déterminer le statut d’un CDU qui ne soutient pas la majorité UMP et qui n’appartient pas non plus à l’opposition. Entre ralliement et confrontation, il n’y a pas de la place pour une troisième voie. Par contre, il y’a bien une stratégie électorale payante que le chef du CDU a dénichée en profitant de l’abstention des autres partis de l’opposition aux élections. La nature a horreur du vide et monsieur Omar semble adopter la même attitude que RADD aux élections locales en cherchant l’apaisement avec la machine RPP et en canalisant sa furie sur ses faux vrais adversaires, des gens qui ont déserté le ring depuis bien longtemps. Mais avec l’annonce d’une participation des partis de l’opposition aux prochaines élections, cette opportunité électorale s’évanouit et le CDU  se retrouve plus que jamais face un autre dilemme, celui de choisir entre les deux pôles qui s’affrontent ( la majorité UMP et la liste unique du bloc de l’opposition) ou de jouer carrément au trublion ou à l’outsider politique en constituant sa propre liste. Cette dernière éventualité n’arrange pas les affaires du CDU et particulièrement dans une confrontation à la majoritaire. L’affiliation  à l’union de la majorité ou à l’alliance de l’opposition reste l’alternative payante. Pour le chef du CDU, c’est le choix de la reddition et la ridicule rétribution qu’un RPP rancunier sert habituellement  à se anciens adversaires «aux anciens lions à la dérive» ou la poursuite du combat pour la liberté et l’écriture des pages héroïques de l’histoire de cette nation.

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses

  1. Amedar Consulting Group Says:

    Amedar Consulting Group…

    Great web site. Lots of useful information here. I am sending it to several friends ans additionally sharing in delicious. And of course, thank you for your sweat!…

    Posted on novembre 3rd, 2012 at 7:32

  2. Mahdi Abdi Ismael Says:

    Le CDU est -il vraiment un parti centriste comme ses hauts responsables nous font croire dans chacun de leurs meetings / Sont- ils de démocrates qui seront garants de la liberté d expression et de la constitution/ A vrai dire, je ne crois pas du tout leurs allégations et tout le monde sait que ce mouvement politique a été crée et façonné par l actuel ministre de la justice, Ali Ainan Une autre raison nous incite aussi a être dubitatifs sur leurs objectifs réelles ; leur moyenne d age dépasse les 50 ans et par conséquent ils sont déconnectés des problèmes sociaux- économiques de jeunes en particulier et du pays en général. C est une invention du parti au pouvoir – le RPP- qui se moque les djiboutiens. Et c est triste de voir de tel agissement a quelques mois des élections législatives.

    Posted on novembre 6th, 2012 at 9:24

Leave a Reply




Recent Comments

Conditions générales d\'utilisation: L’utilisateur s’engage à ne pas faire un usage commercial (reproduction, revente, publication, distribution ou transmission), ni de modification, adaptation ou déformation de tout ou partie du Contenu. L’utilisateur qui transmet, diffuse, publie, édite, met à disposition, partage ou divulgue quelque Contenu que ce soit, et quelles qu\'en soit les modalités, par l\'intermédiaire des services de la Communauté Djibouti77 ou non, garantit qu\'il est en droit de le faire et que les Contenus ne sont pas de nature, notamment, à violer le droit à l\'image, la vie privée des personnes ou les droits de propriété intellectuelle. Editorial Le site Djibouti77.com se pose en véritable défenseur de ce droit à l’information et il a pour objectif de constituer la porte voix des sans-voix. L’information en toute objectivité restera sa devise principale. Le respect de toutes les idées, le rejet de la censure pratiqué ailleurs vont être banni. Djibouti77 comme son nom l’indique entend contribuer à l’émergence du droit à l’expression qui jusqu’à ce jour est resté confisqué. Il vise à être aussi le site de la défense de l’intégrité morale et à ce titre convie ses collaborateurs à éviter la souillure, le dénigrement et les atteintes aux personnes qui restent malheureusement le fond de commerce des mercenaires de plumes et des sites en quête de sensations. Ensemble, djiboutiens et djiboutiennes, construisons ce site qui veut être la propriété populaire. C’est à ce prix que nous pouvons barrer la route en marchant de la désinformation. Tous vos articles, vos suggestions, vos rêves y trouveront le support approprié. A vos plumes. Contact: djibouti77@djibouti77.com

Recent Comments

Barack Obama dévoile sa stratégie pour l’Afrique

On juin-17-2012
Reported by Wagdi Kaidar

Sud-Soudan: Le pays se prépare à célébrer son indépendance

On juil-8-2011
Reported by Wagdi Kaidar

Communique de l’Union pour le Salut National (USN)

On jan-22-2013
Reported by Loubak

RPP, la règle du plus fort

On sept-27-2012
Reported by Warma Cade

Recent Posts